Animaux en Péril lève le voile sur son nouvel investissement : dans quelques mois, une vieille ferme d’Isières deviendra un 2ème paradis pour nos animaux !

23 juin 2015

 

Nous vous l’avions promis: l’arrêt des activités sur le site de Braine l’Alleud ne signifie pas un ralentissement des activités de l’association Animaux en Péril. Comme annoncé il y a neuf mois, cette décision accompagne au contraire un redéploiement ainsi qu’une meilleure utilisation des forces vives sur le site de Meslin l’Evêque, allant de pair avec un renforcement de l’action en faveur des chevaux et animaux de ferme.

 

img-news-gauche

 

Dans cette optique, nous vous informions qu’un nouveau bâtiment devait voir le jour à Meslin l’Evêque. Ce colosse désormais en voie d’achèvement abrite déjà une immense écurie, et accueillera dans quelques mois le siège administratif de l’association, ainsi qu’un centre d’accueil pour nos visiteurs bien plus abouti que l’actuelle cafétéria.

 

Mais aujourd’hui, nous avons surtout le plaisir de vous dévoiler une nouvelle qui va au-delà même des engagements pris il y a quelques temps: comme vous le découvrirez ci-dessous, le budget des chantiers s’est augmenté d’un nouvel investissement très important, conséquence d’une opportunité unique que nous devions saisir à tout prix.

 

La guerre des terres

 

La capacité d’accueil pour les chevaux et animaux de ferme ne dépend pas uniquement des édifices, mais aussi de pâturages suffisamment étendus pour soutenir l’assaut d’une horde d’équidés, moutons et autres chèvres à la belle saison. Nous guettions depuis un bon moment les possibilités d’acquérir des prairies supplémentaires, mais la recherche s’encombrait d’une exigence aussi incontournable que difficile à satisfaire: les nouvelles terres devaient être attenantes au refuge pour des raisons fondamentales de sécurité, le site étant 24 heures sur 24 sous surveillance.

 

Les recherches ont été infructueuses: l’agriculture familiale est encore très ancrée dans le sol athois, et les exploitants de la région ne lâchent pas aussi facilement du terrain. Leur optique - comme la nôtre - est l’achat plutôt que la vente, à la différence près que les fermiers bénéficient d’un droit de préemption sur les terres qu’ils occupent, signifiant qu’en tant que locataires de prairies ils seront favorisés par rapport aux autres acheteurs en cas de vente. Pour Animaux en Péril, acquérir de nouveaux terrains relève donc de la prouesse.

 

Une décision énergique et un réflexe salutaire

 

Mais à force de scruter le marché, une offre a récemment retenu notre attention. Elle n’était pas ce que nous avions prévu, mais s’est révélée bien plus prometteuse, et s’est présentée sous la forme d’une petite ferme mise en vente à Isières, village voisin de Meslin l’Evêque. Accompagnée de 6 hectares de prairie, cette ancienne exploitation dresse ses bâtiments à 1700 mètres de notre refuge, et les deux sites ont vue l’un sur l’autre. Malgré les lourds investissements déjà consentis pour la nouvelle écurie, l’opportunité était irremplaçable car il nous aurait fallu probablement patienter de nombreuses années avant qu’une telle occasion se présente à nouveau.

 

Isières représente des pâturages et une nouvelle capacité d’accueil, mais a également d’autres avantages: sa proximité en fait une extension de Meslin l’Evêque, qui demeure évidemment le centre principal. Les deux propriétés pourront être gérées par le même personnel et les mêmes bénévoles. Nous éviterons aussi de dédoubler le matériel agricole, et les animaux seront transférés sur des distances infimes quand ils passeront des bâtiments d’un site aux prairies de l’autre, et inversement.

 

Résurrection

 

Isières sera la petite soeur de Meslin l’Evêque et n’aura pas son gigantisme: elle comporte une grande étable ainsi que deux autres plus réduites, pour une superficie totale d’environ 600 mètres carrés sous toit exploitables pour les animaux.

 

Il y a quelques mois, lors de la première visite avant l’achat, nous avons été ramenés 22 ans en arrière: la vieille ferme de Meslin l’Evêque que nous découvrions alors ne ressemblait en rien à ce que nos visiteurs connaissent aujourd’hui, et brillait surtout par son potentiel d’amélioration, assorti de la perspective d’un travail à faire frémir, résultat de l’état de vieillesse avancé des lieux.

 

À Isières aussi, la ferme accuse son âge ainsi que l’usure naturelle due à son activité, et les aménagements spécifiques que réclame notre activité augurent de travaux qui feraient réfléchir les plus braves. Mais l’expérience réussie de Meslin l’Evêque, arrachée à un état plus précaire encore à une époque où nous étions sans moyens ou presque, nous donne du coeur à l’ouvrage. L’audace qu’il a fallu pour franchir le pas a déjà payé: les photos qui suivent illustrent l’ampleur de la tâche, mais la métamorphose est déjà en cours, une mutation qui va se concrétiser à force d’énergie, d’investissements et de détermination.

 

À quand les premières visites?

 

Nous gérons maintenant deux chantiers de front avec une volonté et un acharnement qui ont porté leurs fruits: le site d’Isières devrait être opérationnel pour l’hiver, et hébergera confortablement à cette date ses premiers occupants dans les étables et les stabulations. En fonction de l’avancée des travaux périphériques, il sera accessible aux visiteurs vers le printemps prochain, toutes les prairies étant alors clôturées, ce qui permettra au public d’aller à la rencontre de nos animaux dans les meilleures conditions.

 

Bien que propriétaire des lieux depuis mi-mars, Animaux en Péril voulait annoncer cette grande nouvelle en priorité aux principaux donateurs de l’association. C’est ainsi que le voile a été levé sur cet investissement, en avant-première, lors de la fête annuelle des parrains et marraines qui s’est déroulée le 14 juin dernier.

Tous les invités présents lors de l’événement ont pu, à titre exceptionnel, accéder au chantier de ce futur nouveau-né de l’association.

 

Durant les mois qui vont suivre, nous partagerons les photos des différentes étapes des travaux. Visitez de temps à autre notre page Facebook.

 

Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières
Travaux à Isières