Le nouveau refuge d’Animaux en Péril à Isières est ouvert au public

29 avril 2016

 

Pratiquement un an jour pour jour après le début des travaux, le deuxième refuge d’Animaux en Péril est, depuis le week-end dernier, accessible au public. Plus d’une centaine d’animaux y ont déjà posé leurs quartiers.

 

img-news-gauche

Une occasion à ne pas rater

 

Pour rappel, Isières représentait une opportunité rare, et Animaux en Péril l’avait saisie à la volée. La pression agricole est en effet très importante dans la région d’Ath, toujours fortement ancrée dans l’agriculture traditionnelle. Peu de terres sont donc disponibles, et cette réalité, il y a un an encore, pesait lourd sur notre refuge principal de Meslin l’Evêque, où l’intégration de nouveaux animaux était constamment entravée par une pression démographique devenue critique.

 

L’ancienne exploitation agricole, qui comporte un hangar avec de grandes stabulations, deux bergeries ainsi qu’une vaste grange, offre une superficie totale d’environ 600 mètres carrés sous toit, à laquelle il faut ajouter six hectares de prairie, le tout situé à 1700 mètres à peine du refuge de Meslin l’Evêque.

 

De la vieille ferme au refuge cinq étoiles

 

La ferme d’Isières a donc été une aubaine, pour ne pas dire un petit miracle.

Toutefois, afin que cette dernière corresponde à notre cahier des charges en matière de bien-être animal, des travaux importants ont été nécessaires pour transformer cette vieille ferme en coin de paradis.

 

La réfection des lieux n’a rien épargné. La liste - non exhaustive - des transformations comprend la restauration des toitures, le remplacement complet de l’électricité et de la plomberie, le creusement du nouveau réseau d’égouttage avec stations d’épuration, l’abattage et la reconstruction de certains murs trop dégradés, la pose de nouvelles dalles de béton autour des bâtiments ainsi que celle d’une cour à fumier flambant neuve, l’installation de clôtures à travers les prairies, la mise à neuf des revêtements de murs et de sol, le changement de toutes les portes, fenêtres et boiseries, et l’aménagement d’un parking réservé aux visiteurs.

 

Les pensionnaires n’ont pas attendu la fin des travaux

 

Tout a évidemment été mis en oeuvre pour pouvoir accueillir au plus vite et au mieux les résidents dans les bergeries et stabulations. Au fur et à mesure de l’avancement des travaux, le site a ainsi vu arriver non seulement les nouveaux venus récemment pris en charge par l’association, mais aussi des pensionnaires de plus longue date, une réorganisation qui a permis de soulager le trop-plein de population chronique dans notre refuge principal de Meslin.

 

Le nouveau sanctuaire ne compte pas que des animaux de ferme, puisqu’une partie de nos poneys ainsi que la totalité de nos ânes ont posé leurs valises dans cet Eden tout frais, tout neuf. Au total, ils sont déjà plus d’une centaine à y avoir élu domicile.

Au total, l’association héberge maintenant plus de 450 animaux dont 200 « gros » mammifères (chevaux, moutons, chèvres, bovins, cochons).

Le sanctuaire d’Isières est à présent ouvert au public, selon les mêmes horaires que ceux du refuge de Meslin l’Evêque, c’est-à-dire le samedi et le dimanche de 11h à 17h.

Nos protégés seront heureux de vous y accueillir.

 

Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières
Ouverture du refuge d'Isières