Nos lapins au pays des merveilles

10 juin 2016

 

Les lapins du refuge Meslin l’Evêque demeuraient l’unique espèce à n’avoir pas bénéficié du marathon de travaux qui, depuis 18 mois, modifie le visage de nos sanctuaires. Alors que chaque bâtiment entrait dans une nouvelle ère, nos plus petits résidents hantaient toujours leur ancien parcours, certes honorable, mais désormais vieillot et bien éloigné de nos critères de confort en constante évolution. Il était temps de boucler la boucle, et de leur offrir des privilèges égaux à ceux de nos autres animaux.

 

img-news-gauche

Deux parcours identiques pour une meilleure gestion du terrain

 

Au printemps, des travaux de terrassement ont été entrepris à l’arrière du paddock, afin d’y aménager deux zones identiques et adjacentes, équipées de manière similaire. Ces parcours jumeaux permettront de pratiquer une alternance en déplaçant les lapins de l’un à l’autre, ce qui autorisera le gazon à se régénérer entre deux périodes d’occupation, et offrira en permanence aux occupants une zone herbeuse en bon état.

 

Espace et sécurité

 

L’élaboration des parcours a été pensée sur base des besoins éthologiques de l’espèce, et met un accent particulier sur la sécurité des animaux. Dans un premier temps, un treillis a été enterré sur la totalité de la superficie, afin d’empêcher les lapins de s’évader en creusant des tunnels. Il a ensuite été recouvert d’un bon remblai de terre, puis de rouleaux d’herbe qui ont été minutieusement arrosés. Nos pensionnaires peuvent désormais gambader, se nourrir et labourer à loisir un espace entièrement neuf, bien plus vaste que leur ancien enclos.

 

Confort, protection et amusement

 

Un quart de la surface a été recouvert d’une dalle de béton qui accueille mangeoires et abreuvoirs, mais également des gîtes en béton à l’entretien aisé et fonctionnel, garantie d’une hygiène irréprochable. Ces tanières modernes, tapissées de paille pour le confort, bénéficient de toits transparents qui permettent aux animaux d’être à l’abri des intempéries sans être pour autant privés de lumière, et qui basculent sur charnières pour apporter une aération en cas de fortes chaleurs.

 

Les gîtes se prolongent par des tunnels en béton, visant à apporter aux animaux un substitut de terriers et galeries.

 

Un intérêt non négligeable des nouveaux aménagements est le matériau de construction, puisque le béton ne peut être rongé, ce qui nous changera agréablement des ravages opérés sur les maisonnettes en bois de l’ancien parcours. Afin toutefois de ne pas priver les lapins des moyens d’user leurs dents (qui poussent en continu), des rondins de bois ont également été installés dans leur nouvelle résidence.

 

Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins
Nouveaux espaces pour nos lapins