Les refuges pour animaux demandent aux bourgmestres wallons leur pleine collaboration

1er juin 2018

 

Le 15 mai dernier, les principaux refuges agréés de Wallonie s’étaient déclarés en grève suite à l’attitude scandaleuse de l’administration dont ils dépendent pour les saisies d’animaux maltraités, l’Unité Bien-être Animal de Wallonie (UBEAW).

 

Cette dernière avait décidé d’offrir à un marchand de bestiaux des animaux maltraités saisis à Saint-Denis, alors que les rescapés avaient été soignés et hébergés durant deux mois par une dizaine de refuges agréés. Cette décision incohérente et totalement incompréhensible avait fait réagir immédiatement le ministre du bien-être animal wallon, Carlo Di Antonio.

Celui-ci avait dans un premier temps bloqué la destination des animaux en les confiant définitivement aux refuges.

 

Après cette première garantie, le ministre Di Antonio s’est montré très attentif aux revendications des refuges qui leur ont fait comprendre que cet incident était la goutte qui avait fait déborder le vase. Suite à de nombreux dysfonctionnements sur lesquels, dans un souci de bonne collaboration, ils n’avaient pas communiqué, les refuges avaient décidé de ne plus se taire.

 

img-news-gauche

 

Sans tarder, Carlo Di Antonio a pris deux mesures fortes qui ont pleinement satisfait les refuges en colère.

 

  • Donner la possibilité aux bourgmestres et à leur police locale de saisir des animaux maltraités.
  • Confier la décision de destination finale des animaux au ministre voire aux bourgmestres, mais plus à l’administration.

 

L’UBEAW perd donc son monopole !

 

Dans le souci de repartir sur une bonne base, la coalition des refuges wallons, qui comprend une cinquantaine de refuges agréés, a envoyé une lettre ouverte aux bourgmestres des communes wallonnes (voir ci-dessous) afin de leur faire part de leur volonté de collaborer sereinement et efficacement dans l’intérêt des animaux.

Les refuges sont persuadés qu’en travaillant avec les autorités locales, le traitement des plaintes pour maltraitance animale bénéficiera d’une meilleure réactivité.

 

La coalition des refuges wallons salue également la volonté du ministre de travailler dans la cohérence. Par voie de communiqué envoyé ce matin, il déclare en effet « Le lieu d’hébergement directement désigné après la saisie est désormais prioritaire comme destination finale ».

 

Lettre aux bourgmestres

 

Madame, Monsieur le Bourgmestre,

 

Vous avez probablement appris par la presse que les principaux refuges pour animaux de Wallonie se sont récemment déclarés en grève et même en guerre.

 

Cette situation inédite dans l’histoire de la protection des animaux fait suite à un ras-le-bol général des refuges agréés face à l’administration dont ils dépendent pour les saisies d’animaux maltraités.

 

La récente décision de l’unité bien-être animal de Wallonie (UBEAW) d’offrir à un marchand de bestiaux des animaux saisis et soignés durant deux mois au sein des sanctuaires est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

 

Cet ultime affront qui fait suite à une longue période de mécontentement a décidé les refuges à s’unir en collectif afin de dénoncer cette gestion calamiteuse émanant d’un service public qui n’assume plus sa mission. Les attentes des associations, mais également de la population ne sont clairement plus rencontrées.

 

Si jusqu’ici, dans le souci d’une bonne collaboration, les refuges agréés avaient tendance à occulter les dysfonctionnements de l’UBEAW, ceux-ci ont maintenant perdu tout espoir d’amélioration et la confiance est totalement rompue.

 

Suite à ce scandale dénoncé par le collectif, le ministre wallon du bien-être animal, Carlo Di Antonio a invité les représentants des principaux refuges afin d’écouter leurs revendications. Le ministre a également immédiatement bloqué la décision d’offrir les animaux maltraités à un marchand de bestiaux, contrecarrant ainsi l’avis de son administration.

 

Suite aux échanges constructifs avec les responsables des associations, le ministre a pris deux mesures fortes qui ont rencontré les attentes de celles-ci :

 

1) Donner la possibilité aux bourgmestres et à leurs services de police le pouvoir de saisir des animaux maltraités.

2) Lorsque des animaux auront été saisis et pris en charge par les refuges, c’est le ministre ou le Bourgmestre qui prendra la décision quant à la destination finale des animaux.

 

Ces deux mesures font l’objet d’une proposition de décret et seront donc effectives d’ici quelques semaines tout au plus.

 

Le ministre a en outre déclaré qu’il souhaitait que la mise en place de ces nouveaux outils au service des animaux maltraités se fasse en pleine collaboration avec les refuges agréés.

 

Suite à ce qui précède, nous, cosignataires de cette missive, souhaitons vous informer de notre volonté de collaborer pleinement afin de retrouver sérénité et efficacité dans la gestion des plaintes pour animaux maltraités.

 

Les refuges agréés s’engagent en effet à être à vos côtés lorsqu’il s’agira de trouver les meilleures solutions pour venir en aide aux animaux en détresse sur le territoire de votre commune. Ils mettront à votre service, non seulement leurs infrastructures (en fonction des places disponibles), mais également leur expérience et leur expertise.

 

Les refuges agréés et vos services de police doivent être considérés comme des partenaires.

 

Nous sommes convaincus que la gestion au niveau local apportera la réactivité que les animaux en souffrance sont en droit d’attendre et ce, dans le cadre de la loi. Nous sommes persuadés que vous comprendrez l’importance de motiver vos services en ce sens.

 

Nous restons à votre disposition si vous souhaitez de plus amples informations. Vous trouverez ci-dessous, la liste des refuges agréés, cosignataires de cette lettre ouverte, et qui souhaitent désormais travailler avec l’autorité locale.

 

Soyez assuré de notre plus vive sympathie.

 

Le collectif des refuges wallons.

 

* Animal Sans Toi…t - Viemme

* Animal Sans Toi…t - Horion-Hozemont

* Animaux En Péril - Meslin-l’Evêque

* Animaux En Péril - Isières

* Cat à Cat

* Cody’s Ferret ASBL

* Crusoé

* Crusoé - refuge 2

* Equi’Chance

* Equirêve

* Etoile de Bonté

* Everyone Matters ASBL

* Farm Sanctuary

* Home Wanted

* Inni

* L’ Assiette des 4 pattes ASBL

* L’Arche

* La Cité des Anges

* La Chapelle des Poilus

* L’Arche de Noé

* Les Ch’amis de Jules

* Le Rêve d’Aby

* Les Petits Vieux

* Life For Cats

* Ligue nationale pour la protection du furet

* L’Oasis des Ânes

* Love Animals

* OPALE - Refuge des Collines

* Le Refuge du Beaussart

* Sans Collier

* SOS Petits Museaux

* SPA Comines

* SPA La Louvière

* SPA Mouscron

* SPA Verviers

* SRPA Arlon

* SRPA Charleroi

* SRPA Liège (Saint-Nicolas)

* SRPA Liège (Vinalmont)

* Tabula Rasa

* The Lucky Stars

* Tierheim Schoppen

* Un Toit Pour Eux

* Wolf Eyes

* Yes We Cat

* Veeweyde Tournai