La manifestation contre l'arrivée des ours polaires à Pairi Daiza aura bien lieu : les associations de protection des animaux et le bourgmestre de Brugelette ont trouvé un accord

25 avril 2019

 

Ce matin, une délégation des associations de protection animale a été reçue par les autorités communales de Brugelette afin de trouver un accord pour l’organisation d’une manifestation dénonçant l’arrivée prochaine des ours polaires au sein du zoo Pairi Daiza.

Pour rappel, le bourgmestre André Desmarlières avait interdit une manifestation prévue le 6 avril dernier prétextant des problèmes de sécurité et des risques de dérapages suite à la présence éventuelle de contre-manifestants.

 

img-news-gauche

 

Négociation plutôt qu’un recours devant le Conseil d’État

 

Dans un premier temps, les ASBL Wolf Eyes, Animaux en Péril, Le Rêve d’Aby et Animal Sans Toi..t avaient envisagé un recours devant le Conseil d’État, suite à ce qu’elles qualifiaient de déni de démocratie.

Après réflexion, les représentants des associations ont choisi de solliciter l’autorité locale et les services de police afin de présenter, sereinement et de vive voix, leurs intentions.

Une réunion s’est donc tenue ce jeudi 25 avril à la maison communale de Brugelette.

 

Afin de présenter un dossier qui tenait compte des craintes des autorités locales, les représentants de la cause animale ont avancé de nombreux arguments visant à rassurer l’assemblée présente. Bien que les militants pour les droits des animaux sont majoritairement connus pour leur non-violence, les associations se sont engagées à organiser l’événement dans un cadre spécifiquement « bon enfant ».

 

Ce qui a été proposé par le comité organisateur :

 

  • Vu la configuration des lieux, la limite du nombre de participants a été fixée à 250 personnes, ce qui est bien suffisant pour faire passer le message aux visiteurs du zoo.
  • Le rassemblement se déroulera à hauteur du carrefour de la chaussée de Mons et de la route des Wespellières, là où les voitures doivent ralentir à quelques centaines de mètres de l’entrée du zoo. Aucune entrave à la circulation ne sera organisée.
  • Les calicots des manifestants seront visibles par tous les visiteurs de part et d’autre de la route qui mène au zoo.
  • L’action sera encadrée par des stewards des 18 associations qui ont confirmé leur présence.
  • L’UWPA (Union Wallonne pour la Protection Animale) veillera, sur base d’inscriptions, à ne pas dépasser le nombre maximal de participants.
  • La présence sur place sera effective dès 10 heures du matin, heure d’ouverture de Pairi Daiza, et l’événement se terminera au plus tard à midi.

 

Satisfaction des associations

 

Jean-Michel Stasse - Président de Wolf Eyes, Jean-Marc Montegnies - Président d’Animaux en Péril, Sophie Locatelli - Présidente du Rêve d’Aby et Fabrice Renard - Président d’Animal Sans Toi..t se sont dits très satisfaits de l’accord de principe obtenu lors de cette réunion.

Pour le comité organisateur, il est clair que les autorités locales et en particulier les représentants de la police ont compris que l’intention des organisateurs n’était pas de créer des troubles à l’ordre public, mais bien de faire passer pacifiquement un message et ce dans le plus grand calme.

 

La date retenue pour le rassemblement a été fixée au dimanche 16 juin

 

Ce qui précède doit encore être confirmé officiellement par écrit sur base des protocoles d’autorisation en vigueur, mais chacun autour de la table s’est engagé à respecter sa parole.

 

Les associations remercient le bourgmestre pour l’attention qui leur a accordée et d’avoir revu sa position. Ce dernier avait en effet déclaré à une conseillère communale qui l’interpellait sur son refus, lors du dernier conseil communal, qu’aucune autorisation ne serait jamais délivrée.