Cinq vaches gravement négligées saisies à Hensies

15 mai 2019

 

Lundi après-midi, Animaux en Péril s’est rendue sur le territoire de la commune de Hensies pour saisir 5 vaches très négligées. Leur propriétaire était connu pour des faits similaires de maltraitance.

 

img-news-gauche

 

De nombreux riverains avaient dénoncé cette situation et ce sont nos collègues du refuge d'Opale à Lessines qui ont alerté les autorités. La décision de saisie a été ordonnée par le bourgmestre, Eric Thiébaut, sur base des constatations du chef de corps de la zone de police des Hauts Pays.

 

Des conditions de vie indignes

 

Une fois sur place, notre équipe a découvert une véritable décharge à ciel ouvert. Les 5 vaches étaient parquées sur une parcelle de prairie au fond d’une rangée de garages. Elles n’avaient quasiment plus accès à l’herbe du fait d’un amoncellement de détritus. Leurs conditions d’hébergement étaient plus que dangereuses. Le terrain était jonché d’objets tranchants et pointus ainsi que de bidons de produits toxiques. Les clôtures, abîmées et non sécurisées, permettaient également aux animaux de se balader dans les jardins voisins.

 

Elles ne recevaient pas de nourriture en suffisance et les bassines présentes ne contenaient plus une seule goutte d’eau.

 

Arrivées en toute sécurité au refuge, les rescapées ont été installées dans des stabulations bien garnies en paille dans notre unité de soins où elles se sont ruées sur les abreuvoirs pour se réhydrater.

 

Un état de santé extrêmement inquiétant

 

Notre vétérinaire a rapidement vu les animaux et son constat est alarmant :

  • elles souffrent toutes de gales et de blessures diverses. Elles sont très maigres avec des scores corporels allant de 2 à 2,5/5;
  • l’une des 5 vaches est cachectique. Son score corporel ne dépasse pas 1,5/5. Elle est atteinte de gale sévère, de diarrhée et d’une boiterie grave des postérieurs;
  • une autre présente une blessure à la tête due à la pénétration de l’une de ses cornes dans la chair.

 

Une longue revalidation attend les nouvelles pensionnaires. Elles devront également être remise en ordre d’un point de vue sanitaire, car leur ancien propriétaire, pourtant boucher de profession, a ignoré toutes les obligations légales imposées aux troupeaux bovins.

 

Une mise en quarantaine, pouvant aller jusqu’à 60 jours, ainsi que des examens sanguins seront imposés aux 5 vaches. Nos collègues du Rêve d’Aby et d’Animal Sans Toi..t accueilleront au sein de leurs installations trois d’entre elles après leur revalidation.

 

Un dossier aux multiples infractions pour la justice

 

Dans ce dossier, les agents constatateurs ont dressé un PV pour maltraitance animale, mais ont également fait état d’infractions environnementales. Animaux en Péril se constituera partie civile afin que le propriétaire négligent réponde de ses actes devant un tribunal. Ce dernier risque une peine de prison allant jusqu’à 15 ans et une amende pouvant s’élever à 10 millions d’euros. Nous espérons avant tout que l’individu se verra retirer l’autorisation de détenir des animaux.

 

Animaux en Péril tient à nouveau à remercier ses collègues d’Opale pour leur collaboration dans le cadre de cette saisie ainsi que les autorités communales de Hensies et la police locale.

 

Vaches saisies à Hensies
Vaches saisies à Hensies
Vaches saisies à Hensies
Vaches saisies à Hensies
Vaches saisies à Hensies
Vaches saisies à Hensies
Vaches saisies à Hensies
Vaches saisies à Hensies
Vaches saisies à Hensies
Vaches saisies à Hensies
Vaches saisies à Hensies