Deux poneys en danger de mort saisis à Flémalle

27 avril 2020

 

L’association Animaux en Péril a été sollicitée ce vendredi 24 avril par les autorités communales de Flémalle pour la prise en charge de 2 poneys en détresse. Les animaux, reclus dans des cabanons de fortunes et en manque total de soins, étaient en danger de mort.

 

img-news-gauche

 

Plusieurs voisins avaient déjà dénoncé les conditions alarmantes dans lesquelles étaient contraints de vivre les deux poneys. Livrés à eux-mêmes, les équidés manquaient des soins les plus élémentaires. Les services de police de Flémalle accompagnés d’un vétérinaire étaient descendus une première fois sur place pour constater les faits. Lors de ce passage, les autorités avaient aussi noté que les équidés n’étaient pas identifiés comme l’exige pourtant la loi. Le défaut d’identification avait été signalé à l’AFSCA et le propriétaire était tenu de se remettre en ordre à ce niveau en plus de l’obligation d’assainir le terrain sur lequel étaient détenus les poneys, leur fournir un abri décent et leur donner une nourriture adaptée. Il avait été aussi demandé, lorsque la météo le permettait, de mettre régulièrement les animaux au pré. Mais l’individu n’a pas tenu compte des avertissements des autorités et la situation des animaux s’est fortement dégradée. Plusieurs riverains, témoins du calvaire des équidés, ont déposé de nouvelles plaintes à l’encontre du propriétaire.

 

Une situation catastrophique

 

La semaine dernière, la police et un vétérinaire sont à nouveau descendus sur place et ont constaté que les animaux se trouvaient toujours dans un environnement aux allures d’un véritable dépotoir. Le terrain était jonché de détritus et d’objets dangereux. Les équidés étaient enfermés dans des cabanons de fortune fabriqués avec de vieilles planches de bois, tenant tant bien que mal les unes aux autres. Ils étaient véritablement prisonniers de ces kots où ne filtraient que très peu de lumière et d’air frais.

 

Une prise en charge urgente

 

Le poney le plus âgé stagnait sur une maigre couche de litière sale. Privé trop longtemps de nourriture, l’animal est cachectique (fonte des graisses et des muscles). Ses dents sont dans un très mauvais état et l’équidé souffre d’arthrose ainsi que de deux abcès à la poitrine pour lesquels il n’a jamais reçu de soins. La toison du poney, crasseuse et poisseuse est infestée de poux. À ce triste constat s’ajoutent les parasites internes qui affaiblissent encore un peu plus le petit martyr.

Le deuxième poney ne disposait d’aucune litière dans son réduit, et pire, sa minuscule surface était envahie de déchets et d’objets encombrants. L’équidé était obligé de marcher sur des plaques et tubes métalliques. C’est véritablement par chance que l’animal ne se soit pas cassé un membre.

Les poneys sont également toujours en défaut d’identification.

 

Des riverains enthousiastes

 

L’équipe d’Animaux en Péril est intervenue à la demande de la police de Flémalle pour secourir les deux équidés en détresse. Les soigneurs professionnels du refuge ont pu embarquer en toute sécurité les poneys qui n’ont montré aucun signe de résistance au moment de monter dans le van de l’association.

En cette période de confinement, de nombreux riverains ont assisté au sauvetage des poneys et ont tenu à féliciter chaleureusement - tout en respectant les normes de distanciation sociale - Animaux en Péril pour son intervention.

 

Un rapport vétérinaire accablant

 

Après un transport effectué avec mille précautions jusqu’au refuge d'Animaux en Péril à Meslin-l’Evêque, les poneys ont rejoint chacun un box propre et généreusement garni en paille où ils peuvent à présent se reposer en toute sécurité sous la surveillance d’une équipe professionnelle et bienveillante. Les équidés ont été tondus et lavés pour les débarrasser de leurs poux.

Les rescapés ont rapidement été examinés par le vétérinaire de l’association qui a dressé un rapport alarmant :

 

Pour le poney mâle alezan :

 

  • non identifié
  • âgé entre 13 et 15 ans
  • indice de masse corporelle 2/5 (maigre)
  • présence de poux
  • pieds non entretenus
  • dentition non entretenue

 

Pour le poney mâle à la robe grise :

 

  • non identifié
  • +/- 25 ans
  • indice de masse corporelle 1/5 (cachexie)
  • présence de poux
  • présence de deux abcès au niveau de la poitrine qui n’ont pas été soignés
  • pieds non entretenus
  • dentition non entretenue

 

Au regard du rapport, le pronostic vital de ce poney est sérieusement engagé et la convalescence des équidés s’annonce longue.

 

Quid des poursuites ?

 

Un PV pour infraction au Code wallon du Bien-être animal a été dressé par la police bien que le propriétaire déclare abandonner volontairement ses animaux à l’autorité verbalisante. Ce dernier élément n’empêche pas pour autant les poursuites pénales ou administratives. Le Parquet dispose maintenant d’un délai de 2 mois pour prendre la main dans ce dossier. À défaut, ce sera au fonctionnaire sanctionnateur de la Région wallonne d’infliger une amende administrative, voire un retrait de permis de détention d’animaux.

 

 

Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle
Saisie 2 poneys à Flémalle