L’état des deux ânes saisis à Bierghes s’améliore

News18 mai 2011

 

Le 10 mai, notre association saisit à Bierghes deux ânes dans un état de négligence effrayant, conséquence du laisser-aller et du sadisme d’individus inaptes selon toute évidence à détenir des animaux.

 

Une petite ânesse d’un an, la tête et le chanfrein déformés par un licol trop étroit, est emmurée dans un box minuscule intégré dans des bâtiments dont la façade disparaît sous les ferrailles et autres déchets. Dans le jardin attenant, envahi de fils de fer barbelés, un âne de 9 ans environ tient en équilibre précaire sur des sabots qui n’ont jamais vu de maréchal-ferrant et se recourbent vers le ciel, montant parallèlement à la jambe sur une vingtaine de centimètres. Tous deux sont dévorés par les parasites.

 

Emmenés au refuge de Meslin l’Évêque, les animaux reçoivent d’urgence les soins médicaux appropriés à leur état: l’ânesse, baptisée Lizzy, est entièrement tondue et lavée, seul traitement efficace en cas de verminose aussi avancée. La minuscule rescapée est timide, marquée par la réclusion et l’isolement, et incapable à ce stade d’interagir avec les gens.

 

L’âne Lemmy a reçu quant à lui les attentions de notre maréchal-ferrant, qui l’a décrit comme le cas le plus extrême rencontré en 10 ans de carrière. L’homme de métier a dû faire appel à toute son expérience pour tailler les monstrueux excédents de corne, puis pour tenter de corriger les aplombs (direction des membres d’un équidé sous son corps) en rendant aux sabots une forme normale.

 

L’intervention et le résultat obtenu relèvent de la prouesse, et il faut saluer le travail du maréchal-ferrant, grâce auquel Lemmy remarchera peut-être normalement après des années de souffrance.

 

Plainte a été déposée contre les odieux propriétaires, qui ont établi un nouveau record dans l’histoire des négligences (pourtant innombrables) constatées par Animaux en Péril: les pieds de Lemmy n’ont selon toute probabilité jamais vu de maréchal-ferrant au cours de ses neuf années de vie misérable.

 

C’est donc avec soulagement que nous accueillons la nouvelle suivante: les inspectrices vétérinaires du Service Public Fédéral ont confirmé aujourd’hui même la saisie définitive des deux ânes, qui mèneront désormais une existence protégée aux côtés de nos autres pensionnaires.

 

Vidéo:

 

Photos:

 

News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
 
News
Partager sur Facebook
Liste des gagnants