Animaux en Péril récupère un cheval affamé à Guignies

News31 août 2011

 

14 août 2011: la police de Tournai établit un procès-verbal et obtient une autorisation de saisie pour un cheval en triste état à Guignies. Avertie par les autorités, notre équipe se met en route afin de prendre en charge l’animal, un hongre de 20 ans.

 

Le cheval se trouve sur une prairie longiligne, presque un couloir où l’herbe est rasée jusqu’à la racine, à l’exception des refus (zones non pâturées où l’animal concentre ses déjections). Il n’y a pas d’abri, aucun complément alimentaire n’est fourni, et la seule trace d’une intervention humaine dans le quotidien du cheval est une baignoire contenant un fond d’eau sale.

 

Sans surprise, le propriétaire déclare qu’il s’occupe bien de son animal et ne comprend pas pourquoi nous l’embarquons. Les raisons, pourtant, sautent aux yeux, et notre vétérinaire les résume comme suit: le cheval est cachectique (amaigri jusqu’au stade de la fonte musculaire), ses pieds et sa robe sont mal entretenus, et il présente une infection cutanée (dermatophylose) sur le dos.

 

Circonstance aggravante, l’animal souffre de la maladie de Wobbler, qui provoque des troubles de l’équilibre et une mauvaise coordination des membres: Lordi, ainsi rebaptisé, avance en titubant. Vacciné et traité contre les parasites, il se rétablit lentement et affirme déjà un caractère fougueux et imprévisible.

 

Devant la tournure prise par les événements, le propriétaire accepte de signer une déclaration d’abandon, confiant ainsi son cheval à Animaux en Péril sans attendre la confirmation de saisie du SPF Bien-être animal. L’association n’exclut pourtant pas d’engager des poursuites contre l’individu, qui a infligé par négligence des souffrances considérables à l’animal dont il avait la charge.

 

La vidéo:

Partager sur Facebook