Nouveau pavillon de soins pour les chats

News3 novembre 2010

 

60.000 euros ont été nécessaires pour concrétiser le projet, mais ce dernier valait chaque cent investi: nos anciens bâtiments de quarantaine, vieillis et étriqués, ne convenant plus à nos critères de bien-être toujours plus exigeants, un nouveau pavillon de soins a vu le jour dans notre ancienne brocante, de toute manière condamnée à court terme, et suffisamment spacieuse pour héberger un poste vétérinaire autonome.

 

La plomberie, l’électricité, le chauffage et l’aération ont subi un remaniement complet; le local a été entièrement carrelé pour une hygiène et un entretien optimaux; un évier et des placards encastrés abritant tout le matériel nécessaire complètent l’installation, aux côtés d’une table de consultation et d’un poste informatique permettant d’encoder immédiatement les soins.

 

Tout félin entame sa vie au refuge par une période en cage (quarantaine) au cours de laquelle il est identifié, photographié et stérilisé. Le pavillon de soins qui héberge ces nouveaux venus accueille également les malades rapatriés de la chatterie. Il est un passage obligé pour tous nos chats, et doit par conséquent générer le moins de tension nerveuse possible.

 

NewsComme prévu, le changement de local a considérablement réduit le niveau de stress des animaux: les chats sont soignés sur place, et non plus transportés jusqu’à la salle vétérinaire à travers des couloirs souvent fréquentés aux mêmes heures par des visiteurs et des chiens. Le nouveau pavillon des soins, digne petit frère de notre belle chatterie, est un monde indépendant, loin du bruit et du passage, et tourne à son propre rythme. Autre changement majeur: la superficie des 34 cages est passée du simple au double, un système qui permet aux animaux plus craintifs de se déplacer durant le nettoyage, et d’éviter le contact direct avec nos bénévoles.

 

Les effets sont déjà visibles: nos chats sont plus détendus et confiants, et affrontent mieux la dépression de l’abandon, ce qui augmente leur résistance aux maux classiques des collectivités. Un succès!

Partager sur Facebook
arf shop