J'ai perdu mon animal: Que dois-je faire ?

Remarque préliminaire: la législation prévoit que tout animal trouvé errant sur la voie publique, et déposé dans un refuge, ne peut quitter ce refuge au cours des 15 premiers jours que pour être rendu à son propriétaire. En d’autres termes, il n’est placé à l’adoption que le 16ème jour. Ce délai a été instauré pour permettre au propriétaire d’effectuer une recherche systématique dans tous les refuges s’il a commis l’erreur de ne pas faire identifier son compagnon.

 

Les bons réflexes à avoir varient en fonction de l’espèce:

 

S’il s’agit d’un chien:

Perdus - TrouvésDeux cas de figure sont possibles:

 

  • L’animal est identifié:

    cette mesure est obligatoire pour tous les chiens nés depuis 1998. Dans ce cas, vos chances de retrouver l’animal sont élevées: dans la grande majorité des cas, il achèvera sa fugue dans un refuge, qui vérifiera immédiatement son identification et vous contactera dans les plus brefs délais, pour peu cependant que vos coordonnées soient à jour sur le site de l’Abiec (centrale d’enregistrement canin). Vous devez d’ailleurs prévenir l’Abiec (070/222.445) lors de la perte, ainsi que la police locale. Si vous êtes toujours sans nouvelles quelques jours plus tard, appelez également les refuges pour vérification.

 

  • L’animal n’est pas identifié:

    indépendamment du fait que vos êtes en infraction (sauf si le chien est né avant 1998), vos chances de le retrouver sont beaucoup plus aléatoires. Vous devrez vous-même contacter un maximum de refuges, ainsi que les bureaux de police environnants, pour suppléer à l’absence d’identification. Vous pouvez également placarder des affiches aux alentours du lieu de la perte et dans les commerces avoisinants, en fournissant les renseignements suivants:

    • date et lieu (commune) de la perte
    • espèce et race
    • sexe (précisez si l’animal est castré ou stérilisé)
    • âge
    • couleur et type de poil (long, court, frisé...)
    • votre nom et votre numéro de téléphone
    • les remarques éventuelles (collier, particularité physique, etc)

     

Notez que si vous localisez l’animal dans une S.P.A., il ne vous sera rendu qu’après identification et enregistrement à vos frais (c’est la loi !).

S’il s’agit d’un chat:

Perdus - TrouvésLà encore, deux possibilités s’offrent:

 

  • L’animal est identifié:

    cette mesure n’est hélas pas encore obligatoire pour les chats, mais si vous êtes en avance sur votre temps, vous devez signaler la disparition de votre compagnon à la centrale d’identification féline, IDChips (070/233.147) pour une identification par puce électronique; si le chat est identifié par tatouage, ce sont l’Anspa (02/524.29.15) et la Chaîne Bleue Mondiale (02/673.52.30) que vous devrez contacter. Si le chat est trouvé et déposé en refuge, son identification sera vérifiée et vous serez contacté rapidement, à condition toutefois que les coordonnées liées à la puce ou au tatouage soient à jour. Pensez également à faire le tour du voisinage, à poster des toutes-boîtes signalant la disparition de votre compagnon, et insistez auprès de vos voisins directs afin qu’ils vérifient leur cave, leur cabane de jardin et leur garage: les enfermements accidentels de chats sont fréquents. Si vous êtes toujours sans nouvelles après quelques jours, appelez les refuges pour vérification.

 

  • L’animal n’est pas identifié:

    s’il ne revient pas de lui-même ou n’est pas localisé dans les environs immédiats, les chances de le retrouver sont quasi nulles. Ne pas identifier un chat représente un risque énorme, paradoxal quand on prétend lui porter de l’affection. Vous devrez alors effectuer les mêmes vérifications dans le voisinage qu’en cas de chat identifié (voir ci-dessus), mais devrez en plus contacter un maximum de refuges en leur adressant (par mail ou par courrier) une photo du chat accompagnée des renseignements suivants:

    • date et lieu (commune) de la perte
    • espèce et race
    • sexe (précisez si l’animal est castré ou stérilisé)
    • âge
    • couleur et type de poil (court, mi-long, long)
    • votre nom et votre numéro de téléphone
    • remarques éventuelles (collier, particularité physique, etc)

S’il s’agit d’un cheval:

Perdus - Trouvés

  • L’identification et l’enregistrement des chevaux est obligatoire depuis le premier juillet 2009, y compris pour les animaux nés avant cette date. Nous sommes appelés plusieurs fois par an pour la capture de chevaux errant sur la voie publique, mais ce genre d’événement est rare (4 ou 5 cas en moyenne sur une année), mobilise toujours la police, et par conséquent ne passe pas inaperçu, ce qui signifie que vous avez toutes chances de retrouver l’animal. Chaque perte doit cependant être signalée immédiatement à la police, ainsi qu’au registre d’identifications des chevaux (CBC - Confédération Belge du Cheval). Si vous demeurez sans nouvelles au cours des jours qui suivent, il faudra hélas envisager également l’hypothèse du vol.

 

  • Si l’animal n’est pas identifié, vous devez immédiatement avertir la police, ainsi que les refuges pour chevaux et les centres équestres de votre région.

S’il s’agit d’un animal de ferme:

Perdus - TrouvésLes bovins, ovins, caprins, cochons, etc, doivent à l’heure actuelle tous être identifiés, qu’il appartiennent à des particuliers ou à des éleveurs. L’identification consiste en une boucle placée sur l’oreille. Au cas où un animal viendrait à se perdre, vous devez immédiatement prendre contact avec l’Arsia (Association Régionale de Santé et d’Identification Animales) afin de lui donner son numéro de boucle.

J'ai trouvé un animal: Que dois-je faire ?

Perdus - TrouvésLa loi belge vous interdit de garder plus de quatre jours chez vous un animal trouvé: cette manière de procéder est assimilée à du vol, et compromet sévèrement les chances qu’a l’animal de retrouver ses propriétaires légitimes; ne perdez pas de vue le fait que ces derniers sont probablement au désespoir, et recherchent activement leur compagnon perdu.

 

Au sens strict de la loi, toute personne qui trouve un animal «doit le remettre à la disposition de la commune endéans les quatre jours»; mais dans l’écrasante majorité des cas, l’administration communale, n’étant pas équipée pour héberger des animaux, vous renverra vers un refuge. Il est donc plus rapide de contacter directement le refuge local. Ce dernier prendra toutes les dispositions légales et utiles pour que l’animal réintègre son foyer.

 

Si l’animal est correctement identifié par puce ou tatouage, il sera presque certainement restitué à son propriétaire.

 

Si le refuge dans lequel vous déposez l’animal vous informe que ce dernier n’est pas identifié, il est utile de placer près du lieu de capture des affiches décrivant l’animal et donnant les coordonnées du lieu où il a été emmené.

 

Partager sur Facebook
arf shop