Qui sommes-nous ?

Jean-Marc MontegniesCréée en 1983, Animaux en Péril est aujourd’hui l’une des plus importantes associations de protection animale de Belgique. Elle gère deux refuges par lesquels transitent près de 3.000 animaux par an.

 

Animaux en PérilLa mission principale de l’association consiste à accueillir, héberger, soigner et replacer les animaux abandonnés, saisis ou errants. Une attention toute particulière est portée au sauvetage des animaux issus de maltraitances ou de négligences graves, ainsi qu’à leur revalidation. L’organisation se porte de plus systématiquement partie civile en ces cas, et s’efforce d’appuyer la condamnation des bourreaux auprès d’autorités judiciaires bien trop souvent indifférentes.

 

Si l’hébergement des animaux absorbe la majeure partie de nos ressources et de notre temps, un effort considérable va également à la lutte contre la maltraitance structurelle. Active comme groupe de pression auprès des instances politiques, administratives et judiciaires, et ce depuis plus de 30 ans, l’association a obtenu, seule ou en collaboration avec ses associations-soeurs, de nombreuses victoires qui ont fait évoluer la législation belge en matière de droits des animaux.

 

Animaux en Péril est actuellement présidée par Jean-Marc Montegnies, qui oeuvre au sein de l’association depuis 1990. La place de l’association dans le paysage de la protection animale lui a valu d’être membre permanent du Conseil du Bien-être, organe consultatif chargé de remettre des avis à la ministre de la Santé publique sur des thématiques relatives au bien-être animal. Jean-Marc Montegnies siège de plus au Conseil d’Administration de l’Abiec (Association belge d’Identification et d’Enregistrement Canin) en tant que seul représentant de notre secteur.

 

L’association multiplie également les opportunités pédagogiques: visites guidées des refuges, séances d’information dans les écoles, mais également tenue de stands ou de salons et publication d’un trimestriel, tous ces éléments participent du même effort constant d’information. Enfin, l’association collabore avec les polices locales pour la récupération des animaux trouvés sur la voie publique, et a noué un système de conventions avec plusieurs communes afin d’assurer et de promouvoir l’indispensable stérilisation des chats errants.

 

Ensemble, nos deux refuges emploient une quinzaine de personnes et plusieurs dizaines de bénévoles. L’asbl peut par ailleurs compter sur le soutien de 8.000 membres, ce qui lui permet de boucler un budget annuel moyen de 1.500.000 euros.

Partager sur Facebook